lundi 16 mai 2011

les dessous du sorcier ^^


           Voici la grande découverte des dessous de sorciers... Vi... vi... Vi.... vous allez y avoir droit ! Ho ben si, pensez-donc, ce serait dommage de s'en passer !



Parce que le sorcier voyez-vous, fait très très attention à son profil. Il est pointilleux sur les détails, les formules...tout ça !! Mais en oublie parfois ce qui se cache en-dessous. Et c'est là ou ça tue vraiment... Imaginez...


Le sorcier est beau, puissant, une silhouette à vous faire verdir de jalousie, des muscles de partout, un ou deux poils qui se battent en duel (si.. Si... des poils !! moi personnellement j'aime, c'est ce qui fait l'homme ; et ça n'a jamais fait de mal à personne, des poils !!). Un regard « mawrraouww » qui vous fait ronronner, vous avez le bout des doigts qui s'effilent et une furieuse envie de le griffer. Au bref aperçu qu'il vous en a donné, l'homme de magie en plus est doué pour les choses de l'amour (tant qu'affaire !) Bref, ça fait des heures, des jours que vous vous languissez devant son corps habillé du sorcier envoutant.


Vous le désirez à mort !! c'est limite si vous ne lui arrachez pas ses fringues sur le champ. Mais on vous a appris que cela ne se faisait pas, que d'abord, c'était lui qui vous effeuillait et qu'après vous pouvez y mettre les mains. Oui enfin, bref, vous l'avez quand même bien aider à vous dévêtir, un déhancher par ici, une roulade par là, et hop... à poil (enfin presque) Juste ce qu'il faut de froufrous pour le rendre encore plus fou !! c'est enfin à son tour de vous sortir le grand jeu !!


Il vous regarde droit dans les yeux, vous apposant une caresse par ci,par là, et s' effeuille tran-quil-le-ment (vous vous roulez sur le lit, tellement vous n'en pouvez plus). La chemise s'est fait !! Son torse apparaît, puissant, solide, huilé (?) ; vous êtes prête à attaquer avec les dents la ceinture qui retient encore son pantalon... Quand d'une main nonchalante, ENFIN il entreprend le zip de la braguette (ha ben quand même !!). Vous êtes haletante, transpirante, c'est pire que de faire un 110 mètres haies par jour de vent (force 7).


Hé ben non ! Tout compte fait, il fait d'abord valser ses chaussures à trois mètres de là... Se débarrasse vite fait de ses chaussettes, vous avez quand même le temps, d'apercevoir une patate sur celle de droite... Et un léger fumet vous fait légèrement froncer le nez...


Mais votre attention est vite détournée par le mouvement de sa main qui amorce la descente du pantalon sur ses fesses... Vous voilà devenue carrément hystérique (prête à glisser un billet dans son élastique pour le faire avancer un peu plus vite)... Soudain, un carré de tissus chamarré apparaît. Cette explosion de couleurs capte votre regard... Mais c'est quoi donc ? Mentalement, vous faîtes des paris... Caleçon ? Boxer ? Heu... String ? L'homme pourtant se dandine devant vous... Rien à faire. Vous êtes obnubilé par l'énormité de la chose... Peut-on avoir encore à l'époque actuelle pareille horreur ?? L'homme se rapproche, votre champ de vision se rétrécie uniquement sur ce bout de tissu. Dubitative, vous vous interrogez... Coton ? Jersey ? Acrylique ? Soie...
La chose est large et bouffante, arrive à mi-cuisse de l'homme. Vous ? Vous devenez pouffante de rire... Limite apoplexie (faudrait pas non plus le vexer). Mais qui choisit ses sous-vêt à cet éphèbe ? Il comprend à votre regard que quelque chose vous bloque. Il se sent obliger d'une petite voix, de se justifier....


- Heu... j'aime être à l'aise dans mes vêtements... J'aime pas quand ça gratte et que ça frotte. On est sensible de là nous les z'hommes !


Ha ben oui... Mais quand même ! Vous tentez de vous contrôler, de reprendre l'affaire en main... Bref, vous vous recentrez sur le fait de cette si longue attente. Ha non ! Vous n'allez pas craquer maintenant à deux doigts du but !!


Rien à faire ! Vous voyez défiler devant vos yeux, tous les dessous masculins les plus rings, en vous demandant s'il les a tous !! les kangourous à losanges, les caleçons avec blagounettes assorties, les mini-slips en acrylique bleu nuit avec bandes réfléchissantes sur les côtés (si !! ça existe !!), résultat : vous avez un énorme fou-rire qui coupe les élans de l'étalon, vous embarrasse à mort, mais vous libère ! Lui, a les bras ballants un poil embarrassé, et vous, vous roulez de rire sur le lit pourtant promis à d'autres occupations... Vous mériteriez des baffes !!


Aaaargh, dans une grande inspiration reprenez votre souffle et vous collez à lui pour enfin lui arracher enfin cette... ce.. ce truc (?). La remise en route est un peu longue... Surtout quand vos yeux se posent sur l'objet de discorde qui se balance doucement à la lampe de chevet (vous n'avez jamais su viser). Et vous lui avouez dans un souffle (histoire qu'il comprenne le message)...


- J'aime les hommes nus !! Sans aucun sous-vêtements... C'est tellement plus pratique en quoi de besoin pressant...

3 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

L'effeuillage est intéressant, on sent la baguette pour remonter jusqu'à la source et tu décris bien l'horreur du mauvais goût avec un jeté de slibard battant les records du monde ! ^^

On est souvent nu sous ses vêtements, veinarde !
Besos écrivaine prolifique, tu reprends du poil de la bête, tite sorcière et tu aimes ça ! ♥
Jack

la rosée du matin a dit…

Mourir de rire à défaut de mourir de plaisir ;-)

N'ayant encore jamais fréquenté de sorcier, j'aimerai savoir s'il faut s'attendre à ce genre de surprise à chaque fois ? où ce sorcier est un cas unique ?
Un vampire avec un tel accoutrement, je n'ai hélas ou heureusement encore j'aimais vu ;-)
Muxus la rosée du matin.

Maia Luna a dit…

Haaaa Que de surprises dans le monde de Faërie qui est le mien... Même le plaisir animal a un coût... Devoir s'attendre au pire ^^
Merci à vous deux pour cette visite par le trou de la serrure !!